Claire-Hélène, Chef de projet
Je suis passée de développeuse à chef de projet web en 1 an

CLAIRE-HÉLÈNE STENTZ

Claire Helene Stenz.png
Claire Helene Stenz.png
,
00:00  / 

Bonjour Claire-Hélène ! Est-ce que tu peux commencer par te présenter ?

Je m'appelle Claire-Hélène. Je suis Chef de projet chez Niji à l'agence de Lyon. Ça fait un peu plus de six ans que j'ai rejoint Niji. C'était au tout début de la création de l'agence lyonnaise où il y avait une petite dizaine de personnes. J'ai commencé en tant que Développeuse web et petit à petit je me suis orientée vers de la gestion de projet. 

Peux-tu nous raconter ton parcours atypique ?

J’ai une formation d’ingénieur en école d’ingénieur spécialisé dans le développement informatique.  

Puis, j’ai démarré ma carrière en 2013 dans une ESN ou j'ai commencé en tant que Développeuse web sur des technologies dont PHP Drupal. Cinq ans plus tard, j'ai rejoint donc l'agence lyonnaise de Niji en tant que Développeuse web. J'avais fait mention que je souhaitais devenir Chef de projet sur plus ou moins long terme. Du coup, j'ai rapidement eu des sujets un peu plus fonctionnels qui m'ont été confiés (rédactions de spécifications, formations clients, démonstrations). En moins d'un an, j'ai été amené à évoluer vers le rôle de Chef de projet. 

Aujourd'hui tu travailles sur quels types de projets ?

Les projets sont assez variés. Il y a plusieurs typologies de projets. Il y a du build et du run c'est-à-dire des nouveaux sites web mais également des maintenances de sites existants. On travaille pour des clients très variés ! Ça peut aller du service public, des grands comptes, des fédérations sportives…

Quels sont les points forts de ton profil ?

Je pense que c'est mon background technique. Ça me permet vraiment au quotidien de pouvoir échanger avec les développeurs, aussi défendre des choix techniques auprès des clients et puis c'est une vraie valeur ajoutée aussi leur lors des avant-ventes.

Si tu devais parler à quelqu'un qui voudrait se reconvertir en chef de projet, est-ce que tu aurais des conseils à lui donner ?

Il faut déjà aimer être un chef d'orchestre dans le projet. Il faut vraiment être en relation constante avec les équipes mais aussi gérer la relation client. C'est vraiment un rôle assez central. Il faut aimer le contact avec les gens et, si je peux ajouter un petit plus, c'est peut-être se former sur l'agilité. 

C'est quelque chose qu'on croisse souvent dans nos projets aujourd'hui. J'ai passé la certification professional scrum master il n’y a pas très longtemps et c'est un vrai plus ! Ça montre un vrai intérêt pour l'agilité qu'on pratique au quotidien sur nos projets. 

  

Est-ce que tu aurais un exemple plus concret ?

Depuis 4 ans je travaille sur un projet pour les CCI, les chambres de commerce et d'industrie. On travaille sur une usine à sites donc sur des technologies PHP Drupal. 

Aujourd'hui, on a 150 sites en productions ce qui fait que c'est l'une des plus grandes usines à sites du secteur public en France.  Ça nous permet au sein de Niji de travailler avec plusieurs directions opérationnelles. On a du design, du cadrage, du conseil, de la sécurité, du delivery donc c'est vraiment un projet très varié qui a impliqué beaucoup de personnes chez Niji.

Est-ce que tu as une dernière chose à ajouter ?

J'aimerais mettre en avant la bonne ambiance qu'il y a au sein des équipes. Je parle surtout pour le site de Lyon que je connais très bien. C'est vrai qu'on a plaisir à venir travailler le matin pour retrouver ses collègues. On a l'occasion de travailler sur des beaux projets de grande envergure et c'est vrai que Niji fait confiance à ses équipes et ça c'est très gratifiant au quotidien.