Christian, Directeur Practice API
Je suis chez Niji depuis 15 ans !

CHRISTIAN TROSSAIL

Christian Trossail.png
Christian Trossail.png
,
00:00  / 

Bonjour Christian ! Peux-tu nous raconter ton arrivée chez Niji ?

Je suis chez Niji depuis 15 ans, bientôt 16. Je suis arrivé en avril 2008. Très rapidement, il y a eu un séminaire Niji à Marseille. J’ai découvert une nouvelle entreprise très active, très dynamique.

Niji, c’est une entreprise à taille humaine avec un fonctionnement complètement différent de ce que j’avais connu auparavant. Par exemple, Hugues, le PDG, passait très souvent dans les bureaux. C’est cette proximité que j’apprécie particulièrement.  

Tu nous décris ton parcours ?

En 15 ans chez Niji, j’ai eu plusieurs vies : au début, j’ai commencé par faire du test, puis de l’intégration de workflow, puis du pilotage de projets d’infrastructure réseau, puis de l’intégration de logiciel de facturation, puis de la migration de données... Bref, j’ai eu le temps de découvrir bon nombre de métiers.  

 

Logiquement, j’ai été de plus en plus dans la partie organisation, chef de projet, j’ai fait un peu de conseil aussi. Au fur et à mesure des années, on devient de plus en plus éligible à faire tout type de mission et à participer à différents projets.  

Quels sont les obstacles auxquels tu as dû faire face ?

En 15 ans, j’ai forcément travaillé sur des projets plus ou moins évidents. Je pense notamment à des projets avec de fortes difficultés techniques ou organisationnels, en sommes de vrais challenge à surmonter. Au final, ce sont aussi dans ces moments-là qu’on apprend le plus. Ce qui est très rassurant chez Niji c’est la solidarité que nous avons entre nous dans ces moments-là, en cas de difficulté vous n’êtes jamais seul. En cas de difficultés, il y a une forte entraide que ce soit entre les Développeurs, les Chefs de projets ou avec l'équipe de management.   

As-tu déjà pensé à partir ?

Évidemment, en 15 ans, j’ai eu des sollicitations (par mon réseau, mes connaissances, mes amis…).  

Mais j’avais eu une expérience précédente assez longue et je sais comment ça se passe ailleurs. 

Chez Niji, j’ai eu beaucoup d’opportunités, des occasions de changer. Niji offre la possibilité d’évoluer, de progresser. C'est quelque chose qui fait vraiment partie de notre ADN. C’est ce qui m’a permis de me sentir bien, de rester pendant toutes ces années.  

Donc, je pense que j'ai trouvé mon bonheur chez Niji. Et c’est réciproque ! 

Tu as vu Niji évoluer au fil des années. Concrètement, qu’est-ce qui a changé ?

Quand je suis arrivé, on venait de passer le cap des 300. Aujourd’hui, on a dépassé les 1 500 collaborateurs. Forcément, l'entreprise a évolué, a changé. On s’est transformé. Ca n’a plus rien à voir en termes d'organisation des équipes, des directions opérationnelles. Même au sein des projets, nos process ont évolué. On s'est structuré, on s'est industrialisé. 

Un autre point, au niveau des bureaux, ce sont les 3èmes locaux que je connais à Rennes.   
Mais c’est une croissance progressive, maîtrisée. Donc, on n’est pas chamboulé, c'est très dynamique. Et puis, c’est passionnant de faire partie de l’histoire de l'évolution de l'entreprise et d’y contribuer. 

Une dernière chose à ajouter ?

Chez Niji, il y a une vraie volonté de proximité. Dans l'équipe de management, on est très soudé, on échange au quotidien et c'est ce qui nous permet d'accompagner au mieux les équipes.  

C’est un environnement de travail stimulant qui tire vers le haut. On travaille sérieusement sans se prendre au sérieux.