Aymeric, Développeur Drupal
Mon père travaille aussi chez Niji

AYMERIC MALOISEL

Aymeric Maloisel.png
Aymeric Maloisel.png
,
00:00  / 

Bonjour, Aymeric ! Alors je vais commencer par te laisser te présenter.

Je travaille chez Niji depuis 4 ans maintenant.  

Je suis sur le site de Lyon en tant que Développeur Drupal back end (côté serveur) . 

Je travaille globalement sur des sites web e-commerce et institutionnels. 

Quel est ton parcours ?

J’ai fait une prépa grandes écoles Math Sup /Math Spé à Rennes, puis une école d’ingénieur INP Grenoble.   

J’ai fait mon stage de fin d’étude chez Niji à Lyon en tant Développeur Drupal back end.

Je suis arrivée 2 semaines avant le confinement. C'est un peu particulier comme contexte. J’ai fait tout mon stage en confinement ! Mais tout s'est super bien passé avec les équipes sur le projet. Donc je suis resté en CDI.  

Comment as-tu connu Niji ?

Par mon père, qui travaille aussi chez Niji, mais sur le site de Rennes. J’ai donc passé des entretiens chez Niji Rennes puis Lyon et j’ai commencé en stage comme ça.  

Chez Niji, on nous fait confiance, on évolue assez vite. On nous fait confiance sur les projets, sur les missions qu'on nous donne. Les projets sont intéressants. On travaille pour des gros clients, des gros comptes du CAC40, c’est très challengeant. D'un point de vue organisationnel, on est majoritairement affilié sur un projet. On est souvent en renfort sur d'autres projets ce qui nous permet d'être en backup au cas où le Développeur majoritaire de ce projet n'est pas là, en congé ou malade. 

A Lyon, on a un gros centre de compétences PHP Drupal Symfony, on est environ 15 devs drupal. 

Tu es membre du CSE. Tu peux nous en dire un peu plus ?

Avant, on avait 1 représentant du CSE à Lyon. Il est parti l’hiver de sa dernière année de mandat. A ce moment-là, j’ai pris le relai avec une collègue pour organiser les activités à Lyon.  

Quand le CSE a été renouvelé l’année suivante, on m’a proposé de me présenter et j’ai accepté.   
Au départ, je pensais que c’était surtout l’organisation d’activités culturelles. Mais j’ai découvert que le CSE a beaucoup d'autres rôles à jouer au sein de l'entreprise, particulièrement dans le respect du code du travail pour les salariés. Je suis dans les commissions santé/sécurité/conditions de travail, dans la commission logement et l'activité socio-culturelle.  

Quels sont les exemples d’activités proposés par le CSE de Niji ?

On essaie d'avoir des activités qui plaisent à tous les salariés.  Ca va des simples afterworks, à du karting, de la course à pied, des concerts.  

A Lyon, on a souscrit des abonnements de rugby et de foot pour aller voir le Lou et l'OL. 

On propose des paniers de fruits sur le site de Lyon.  

D'un point de vue plus national, on organise deux voyages à l'année : une activité nautique et un voyage au ski. 

Qu’est-ce qui te plait chez Niji ?

Niji, c’est des gros clients. Mais c’est aussi tout ce qu’il y a à côté. L’extraprofessionnel est super cool.  

On reste une petite structure à Lyon (une centaine), on se connait tous. On a une grande dynamique et proximité entre nous.   

Au-delà de ça, on bosse pas mal en inter-sites. Ça nous arrive souvent de travailler avec des collaborateurs d’autres agences. C’est toujours sympa de les rencontrer ensuite avec les voyages CSE ou parfois en déplacement pro.  

 

Une dernière chose à ajouter ?

A Lyon, on a déménagé l'année dernière dans de nouveaux locaux parce qu'on était dans des locaux trop petits pour nous. On a juste changé de fleuve. On est passé de la rive Saône à la rive Rhône à confluence !