14 avril 2016

F8 2016 : Connectivité, intelligence artificielle et réalité virtuelle au cœur de la nouvelle expérience Facebook.

F8 2016 : Connectivité, intelligence artificielle et réalité virtuelle au cœur de la nouvelle expérience Facebook.

Carole Besset, Ingénieur Solutions au sein des équipes de la Digital Software Factory de Niji, décrypte les grandes orientations visées par Facebook lors de son F8 2016.

---------------

La conférence annuelle de Facebook (F8) s'est tenue depuis ce mardi 12 avril à San Francisco durant deux jours et rassemble plus de 2000 développeurs et managers du monde entier. Cette année, en surfant sur les dernières tendances technologiques, Facebook veut conforter son augmentation de 40% de développeurs utilisant ses services.

 

 

Pour Mark Zuckerberg, tous ces outils sont créés dans un but : faire du monde un lieu plus ouvert et connecté. Chaque moment de partage avec une personne, un groupe, ou le monde entier doit avoir son application (WhatsApp, Messenger, Instagram).
Facebook veut surfer sur la tendance des vidéos live tout comme périscope, en s’appuyant sur sa large communauté d’utilisateurs pour atteindre le succès. A l’inverse de Twitter qui a lancé une application séparée, la fonctionnalité live vidéo est directement intégrée dans Facebook.
C’est à travers la vision de Facebook pour les 10 prochaines années que nous allons découvrir les trois principaux axes à retenir de cette conférence.
 

 

La connectivité : accès, coût et diffusion de connaissances 
L’ambition de Facebook est de faciliter l’accès à internet à travers monde. Dès cette année, ils lanceront un satellite dans l’espace afin que l’Afrique puisse accéder à internet plus facilement et d’autres seront envoyés dans les années à venir.
Pour réduire le coût d’internet, leur stratégie est de réduire le coût des données avec le projet « Telecom infra », ainsi que de concevoir des applications moins lourdes. Pour se faire, un nouvel outil sera créé permettant aux développeurs de contrôler le poids de leur application.


Facebook promeut aussi son projet « Free basics », qui permet de construire des applications donnant un accès gratuit à des données. Par exemple des contenus relatifs à la santé, à la recherche d’emploi et à l’éducation.

Cette initiative, outre le but de diffuser des connaissances, permet de montrer qu’avoir accès à internet est important aux yeux de Facebook. Autour de ce premier projet, un nouvel outil à l’attention des développeurs va être créé : le « Free basics simulator » permettant de voir le rendu de leur application « free basics ».

 

 

Intelligence artificielle : du nouveau dans la communication
Avec plus de 900 million d’utilisateurs de Messenger, Facebook souhaite encore améliorer son application en permettant aux utilisateurs de communiquer de la même façon avec ses amis  qu’avec des services. Cette application reposera sur l’utilisation de bots spécialisés. Par exemple on pourra commander des fleurs avec un simple message au bot fleuriste, ou bien encore demander plus d’informations sur l’actualité au bot journaliste.
Un autre aspect sera de développer l’accessibilité, la santé, notamment en créant des intelligences artificielles décrivant des images aux non-voyants ou bien reconnaissant des maladies grâce à des photos.

 

 

Réalité virtuelle : un espace de partage privilégié
Pour Mark Zuckerberg, « la réalité virtuelle est possiblement la plateforme la plus sociale». Depuis que Samsung a sorti son premier casque de réalité virtuelle, le Gear VR en fin d’année dernière, Facebook a profité de ce nouveau support pour pouvoir partager du contenu et interagir d’une nouvelle manière. Le but à terme étant d’avoir un casque de réalité virtuelle de la taille de lunettes de vue afin d’en répandre l’utilisation.

 

 

Pour interagir dans le monde virtuel, des « touch control », sortes de manettes, permettront de rendre ces vidéos, photos, jeux vidéo et environnements de partage encore plus immersifs. On pourra par exemple partager des photos dans un environnement virtuel avec ses amis au lieu de les montrer sur le petit écran de son téléphone.

 


A la fin de la conférence chaque développeur a eu en cadeau un casque Gear VR et un téléphone, signe que Facebook souhaite que chacun puisse développer de nouvelles applications pour cet environnement.

 

Facebook souhaite faire du monde une seule communauté en permettant aux gens de se rapprocher et de se connecter toujours plus grâce à ces applications. Son but est donc d’enrichir l’expérience utilisateur à travers le partage de contenus, que ce soit sur Messenger ou par la réalité virtuelle en s’appuyant sur la recherche et les habitudes des gens. Les développeurs ne sont pas lésés car Facebook propose une multitude de nouveaux outils permettant cette évolution. C’est donc sans innovation majeure mais pleines de promesses que les 10 prochaines années de Facebook nous attendent !

Contact Relations Presse
Frédéric PAYEN
Directeur Marketing et Communication
presse@niji.fr