Ce site utilise des cookies et différents services d'analyse de trafic. Nous partageons également certaines informations sur son utilisation avec nos partenaires des réseaux sociaux.

Si les cookies techniques sont nécéssaires au fonctionnement du site, les autres nécessitent une autorisation de votre part.

25 juin 2019

Comment Niji optimise l'experience utilisateur grace a la recherche vocale ?

C'est la question que nos clients nous posent le plus souvent en ce moment.

Et nous avons tendance à répondre simplement par : "en adoptant une stratégie User centric pensée dans un parcours cross-device tout en anticipant les futurs touchpoints".

 

Concrètement, il y a deux manières de construire une réponse :
- La première, un peu mécanique tendrait à s'appuyer un processus d'analyse et d'optimisation SEO.
- La seconde prend appui sur les bases techniques de la recherche vocale augmentée d'une méthodologie UX/UI.

Si vous le souhaitez, nous pouvons d'ores et déjà contextualiser le phénomène de recherche vocale.

Le Voice Search aux Etats-Unis :

Dans la plupart des cas, la voice search est utilisée par des usagers cherchant à obtenir des informations sur les commerces et établissements locaux.

  • Ici, on parle de 58% des requêtes vocales l'année dernière (2018) aux Etats-Unis
  • 46% de ces recherches vocales présentent une récurrence journalière dans la recherche d'information sur des établissements locaux
    • On peut supposer que ces questions sont posées dans le but de connaître les heures d'ouverture et l'itinéraire pour rejoindre le commerce ciblé.
  • 27% des vocaux-nautes visitent le site web du commerce ciblé après avoir produit leur recherche vocale

Sources : Google-US 2018

La recherche vocale en France :

Les données présentées ci-dessous sont issues d’une étude menée en 2018 par l’institut Toluna sur un panel représentatif de 1013 personnes.
Ce que nous retiendrons particulièrement, ce sont les types d’usage et les fréquences d’usage des assistants vocaux.
C’est notamment grâce à ces deux KPIs que nous allons pouvoir itérer sur l’utilisation actuelle et future du voice search.
Restons tout de même indulgent quant aux données, celles-ci ont certainement déjà évoluées positivement.

 

Insights sur le marché de la recherche vocale :

Grâce à ces différentes études sur les marchés americains et français, nous sommes en mesure de tirer deux conclusions sur les optimisations SEO nécessaires afin d'être visible ("audible") auprès des "vocaux-nautes".

  • Vous devez être inscrit sur les portails locaux de moteurs de recherche. Dans le cas où votre trafic de visites dépend de plusieurs moteurs de recherche, pensez également à être visible localement sur les autres moteurs :
    • Google | Goolge My Business : 94,09% des parts de marchés de recherche en France (Avril-2019)
    • Bing | Bing Places for Business : 3,16% des parts de marchés de recherche en France (Avril-2019)
    • Yahoo! | Yahoo! small Business :1,51% des parts de marchés de recherche en France (Avril-2019)
  • Vous devez posséder un site web pour récupérer les 27% de vocaux-nautes, souhaitant visiter votre site suite à leur recherche vocale.

Optimisation de la recherche vocale : les bases techniques

Nous vous proposons de commencer par nous affranchir dès maintenant du processus d'analyse et d'optimisation SEO (la première méthode) dans le but de partir sur une base stable.
Voici tout simplement les 10 points d'optimisations à vérifier pour optimiser votre visibilité vocale :

  1. Ne vous contentez pas du référencement naturel classique !
  2. Rechercher vos mots-clés "locaux"
  3. Optimiser vos pages business pour la recherche vocale
  4. Réduire le temps de chargement de votre site sur mobile
  5. Utiliser des requêtes "long traîne" pour identifier les mots-clés Voice "Searchable"
  6. Ciblez les questions de votre public
  7. Produisez des contenus voice-search friendly
  8. Produisez des contenus orientés locaux
  9. Anticiper les besoins de vos "vocaux-nautes"
  10. Utilisez un balisage Schema.org "Speakable"

Voici typiquement ce à quoi pourrait ressembler une réponse de type agence "spécialisée en référencement naturel".
Ni plus ni moins qu'un deck de recommandations en 10 slides détaillées avec une recommandation spécifique pour chaque slide.

Optimisation de la recherche vocale : l’approche expérience utilisateur Niji

C'est exactement à cet instant de la réflexion, que Niji se démarque.
Chez Niji nous avons la chance d'avoir une mixitée de profils séniors et une culture de l'échange ( la pause-café y est sans doute pour quelque chose :-) qui nous permets d'apporter un "layer" expérience utilisateur à la recherche vocale.

Par conséquent à la question, "Comment Niji optimise l'expérience utilisateur grâce à la recherche vocale ?" nous répondrons tout naturellement :

  • "Niji optimise l'expérience utilisateur grâce à la recherche vocale en adoptant une stratégie User centric pensée dans un parcours cross-device tout en anticipant les futurs touchpoints"

Vous allez très probablement nous glisser quelques remarques sur cette réponse légèrement marketée... (à juste titre)

En effet, nous ajoutons trois calques d'analyse à notre stratégie de recherche vocale, voici comment nous appliquons notre méthodologie.

  1. Phase de contextualisation | User Centric

Avant de démarrer nos analyses SEO vocales, nous constituons un groupe de réflexion UX/UI/SEO.

Ce groupe va analyser les besoins des internautes/Vocaux-nautes afin de déterminer quels types de questions sont en mesure de se poser vos utilisateurs à propos de votre business.

  1. Phase de d'analyse | Cross-device

À cet instant du projet les équipes UX, UI et SEO vont étudier les différentes pistes susceptibles d'être exploitée en tant que leviers d'opportunités pour votre business case.

  • Pour les équipes UX, c'est la phase de définition des opportunités et "blockers" face à l'accès aux informations qu'il recherche sur votre site.
    • Inputs :
      • Définition des questions utilisateurs, exemple :
        • du/des commerce(s) | Horaires d'ouverture, etc.
        • du/des produit(s) | prix, disponibilité en magasin, etc.
  • Pour les équipes UI, la phase d'analyse consiste à comprendre l'environnement existant dans le but d'optimiser l'expérience utilisateur sur vos différentes interfaces.
    • Inputs :
      • Définition des questions interface, exemple :
        • types de device utilisés actuellement | xx% d'écran d’application android, xx% Desktop, etc.
        • - accessibilité des écran actuels | définitions des blockers, etc. (Nous testons l'accessibilité sur n'importe quel type d'écran)
  • Pour les équipes SEO, l'objectif est de consolider les axes d'optimisation UX/UI, grâce aux jeux de données accessibles en référencement naturel.
    • Inputs :
      • Définition des mots-clés longues traine, exemple :
        • - types de requêtes longues traîne | xx requêtes de plus de 4 mots-clés, etc.
        • - types de requêtes associées | requêtes PAA - "People Also Ask", etc.
  1. Phase prospective | Futurs touchpoints
  • En conclusion de ce processus, nos équipes vont se tourner vers l'avenir afin d'identifer les futurs leviers d'opportunités.

Cette phase a pour objectif d'itérer sur les opportunités futures de levier d'expérience utilisateurs en fonctions des évolutions technologique actuelles. Et pour cela plusieurs recettes existent, en ce qui concerne Niji nous testons régulièrement différents modèles d'itérations technologiques et humaines ;-) Voilà ! Nous vous avons livré le secret de l'optimisation de l'expérience utilisateur grâce à la recherche vocale chez Niji.

En tant qu’agence design, Niji a le devoir de vous apporter de nouvelles perspectives.

Puisque nous venons de voir comment utiliser la recherche vocale pour optimiser votre expérience utilisateur, nous allons donc passer à la vitesse supérieure !

De la recherche vocale à l’IA conversationnelle !

La recherche vocale a beaucoup fait parler d’elle ces dernières années, certains marketeurs « made in US » ont annoncé le voice search comme la nouvelle révolution dans les modes de consommation. En réalité le voice search est en train de produire le même effet sur la recherche textuelle que ce que la recherche textuelle a produite au premier annuaire web il y a de ça maintenant plus de 20 ans.

La recherche vocale, n’est que la partie visible d’une technologie beaucoup plus poussée.

La prochaine révolution, c’est l’intelligence conversationnelle.

L’IA conversationnelle va totalement repousser les frontières du webmarketing tel qu’on le connaît. Le dialogue qui va s’instaurer entre les IA(s) et les consommateurs sera en mesure d’impacter et de modifier le comportement de ces derniers (les Vocaux-nautes). Il peut sembler difficile de faire la distinction entre la voice search et les assistants vocaux, nous vous proposons de délimiter une frontière entre ces derniers.

Recherche vocal et intelligence conversationnelle.

Lorsque l’on pense à la recherche vocale, nous avons l’impression que nous parlons d’une technologie récente. À l’échelle de l’homme cette technologie existe depuis plus de 60 ans (1961 - IBM Shoebox |  speech recognition tool). Certes, la recherche vocale peut sembler révolutionnaire en 2019, néanmoins la technologie de traitement du langage naturel (NLP) qui permet un interfaçage avec les résultats de recherche est « assez simple ». Cette requête produite avec la voix est retranscrite textuellement, pour être ingurgitée par le moteur de recherche afin de proposer un résultat de recherche. Il ne s’agit ni plus ni moins que de requêtes envoyées à une AI de moteur de recherche afin d’obtenir un résultat. Ce cheminement logique se termine lors de l’obtention du résultat.

La différence entre la voice search et l'IA conversationnelle (composante de l'assistant vocale), c'est tout simplement la manière d’effectuer les recherches et c’est potentiellement ça qui risque de bouleverser nos habitudes. Les assistants vocaux utilisent notre voix pour engager un « dialogue » avec nous, dans le but de nous faire « poser une question » et de trouver une réponse ou bien encore de contrôler d'autres technologies (IoT). C’est précisément ici qu’est la différence. Au lieu d'utiliser Google, Bing, Yahoo, etc. directement, nous posons maintenant des questions à des tiers tels que Google Assistant, Siri, Alexa, Cortana, et nous dialoguons avec.

Ces tiers sont des assistants « digitaux » qui s’activent au son de notre voix. Par conséquent, nous somme plus enclins à dire «Ok, Google», « Siri,…» ou « Alexa,…», à chaque fois que nous avons une question ou que nous recherchons des informations. Ensuite, les assistants vocaux se connectent directement avec le moteur de recherche correspondant (à leur fabricant…) pour accéder aux features snippets (knowledge graph, instant answer) et à leur référentiel de connaissances spécifiques afin de nous fournir une réponse.

C'est donc bien l'IA qui change la façon dont les internautes engagent une recherche. En conclusion, sur le marché de demain vous devrez penser votre marketing en fonction des IA conversationnelles des géants du web. Vous devrez aussi songer à la notion d’identité vocale de votre marque surtout dans le cas où vous envisagez l’utilisation de chatbots vocaux ou autre IA conversationnelle pour mieux « discuter avec vos utilisateurs/clients/prospects.

Pour conclure, vous vous en êtes probablement douté au cours de votre lecture (pour ceux qui sont arrivés jusqu'ici ;-) que cet article est issu de notre méthodologie, et nous faisons le pari que vous allez tester avec votre assistant vocal.

- "Ok Google, Comment Niji optimise l'expérience utilisateur grâce à la recherche vocale ?"

Merci à vous et bonne expérience vocale !

Contact Relations Presse
Frédéric PAYEN
Directeur Marketing et Communication
presse@niji.fr